Publié par Un commentaire

Le syndrome du colon irritable fait-il grossir ?

Même si sa prise en compte ne doit pas primer, il est important de se poser la question de notre poids. Au delà de l’aspect esthétique, la question du poids doit être posée puisque nous savons aujourd’hui que la récupération physique, la guérison et dans certains cas, la propension à tomber malade est plus grande chez les personnes en surpoids.
Je revisite donc cet article publié l’an dernier pour l’enrichir des informations que j’ai collectées durant ces derniers mois. J’espère que ces informations vous seront utiles.

Le Syndrome du colon irritable et la prise de poids ?

Le Syndrome du Colon Irritable (SCI) est une réaction au stress, à l’alimentation et à divers stimulus toujours en cours d’identification. Ce qui est connu, c’est que cette réaction altère au fil du temps les parois de l’intestin qui s’enflamment. Cette inflammation conduit au déséquilibre du microbiote. Les inflammations fragilise donc le colon. Celui-ci joue ensuite bien moins son rôle de barrière protectrice pour l’ensemble du corps. Des éléments pathogènes peuvent ainsi pénétrer notre corps et altérer son fonctionnement. Plusieurs recherches américaines démontrent que les hormones sécrétées par l’intestin régulent le poids. Un colon régulièrement irrité n’assure pas correctement la sécrétion de ces hormones et serait donc un facteur favorisant la prise de poids.

Les malades du SCI et l’alimentation

Par ailleurs, un terrain génétique est également à avancer pour la prise de poids. À rations caloriques identiques, les corps ne réagissent pas de la même manière. Certains grossiront alors que d’autres ne bougeront pas ou peu. Le capital génétique explique peut expliquer la prise de poids mais les études sur le microbiote démontrent que l’alimentation peut également être en cause.

Le déséquilibre entre deux grandes familles de micro-organismes du microiote (les Bacteroidetes et les Firmicutes) est prisée par les chercheurs. Fréquent chez les obèses, ce déséquilibre a été démontré en laboratoire et permet d’expliquer en partie pourquoi les régimes échouent sur les personnes en surpoids. Le microbiote déséquilibré induit un stockage des calories plus important et des complications métaboliques associées et notamment le diabète.

Chez les colopathes, la démonstration pourrait également se vérifier. Les adaptations alimentaires régulières des malades du SCI n’aident pas au maintien de poids. Le refuge des aliments « surs » qui limitent les gènes (constipation/diarrhée, gaz, ballonnement, brûlures…) exclut de nombreux légumes et légumineuses connus pour apporter des fibres, réguler l’absorption des sucres et/ou graisses et nourrir le microbiote. Ce régime « refuge » conduit également à apporter plus de féculents, de sucres raffinés et de graisses que le besoin physiologique. Progressivement, le corps s’adapte à cette nouvelle alimentation mais stocke l’excès de calories tout en déstabilisant la population de micro-organismes du microbiote. Les personnes qui souffrent du colon irritable lient ainsi deux facteurs nuisibles à leur poids idéal.

Vers une alimentation plus adaptée

Les règles pour une alimentation équilibrée son difficiles à tenir pour un malade de l’intestin irritable notamment en termes de fruits et légumes. Voici quelques règles alimentaires simples pour stabiliser votre poids.

  1. boire au moins 1,5 litre de liquides par jour,
  2. réduire les produits industriels qui contiennent des conservateurs irritants,
  3. limiter les boissons alcoolisées ou à base de caféine,
  4. éliminer tous les produits contenant des édulcorants comme le sorbitol,

Quant à la perte de poids, il existe une méthode simple mais fastidieuse pour l’obtenir. Si vous êtes intéressé, je pourrais partager avec vous mon expérience d’une perte réussie de 5 kg et un ventre plat ! Pour en savoir plus, abonnez-vous à la newsletter « Pourquoi je ne maigris pas ? ».

Sources : Inserm, manger-bouger.fr, livre « Les Bactéries, des amies qui vous veulent du bien » (Solar Éditions) du Pr Gabriel Perlemuter, chef du service d’hépato-gastro-entérologie à l’hôpital Antoine-Béclère de Clamart, livre « Bien nourrir votre intestin » (Ed. Marabout) de Francisca Joly Gomez, gastro-entérologue, professeur de nutrition à l’université Paris-Diderot

 

Publié par Laisser un commentaire

18 aliments détox

Les cures detox sont très courues. Les cures de jus ou la water detox sont encore les plus simples à mettre en place mais encore faut-il bien choisir les fruits et légumes à utiliser. Découvrez les vertus des fruits et légumes les plus utilisés et compatibles avec le syndrome du côlon irritable.

 

82524_s8172603377008482337.jpg 8 fruits pour purifier votre corps

 

Ananas
L’ananas aide à la dégradation des protéines et à la digestion. Il contribue également à la récupération musculaire et à la réduction des inflammations des articulations.

Banane
La banane est un bon allié en cas de ballonnement et de rétention d'eau.

Citron
Source de vitamine C, le citron pris avec de l’eau tiède aide à la détoxification digestive surtout s'il est accompagné de gingembre frais.

Fraise
Riche en vitamine C et en fibres, la fraise est connue pour son action minceur. A consommer en dés dans de l'eau à température ambiante.

Kiwi
Incontournable pour les malades du colon intestin, le kiwi fluidifie les selles et réduit la constipation.

Mûre
Ajoutées à une alimentation allégée en sucre et complétée par des fibres, les mûres facilitent l'élimination des graisses et aide à contrôler la faim.

Papaye
Gorgée de vitamine C, de vitamine A, de magnésium et de potassium, la papaye contribue à la dégradation des protéines et à lutter contre les infections des voies respiratoires.

2834549_s1279841807436501221.jpg 10 légumes détox à intégrer à vos repas

Artichaut
Ajouté simplement à un repas, un seul cœur d'artichaut est suffisant pour atteindre la ration de fibres journalière idéale et ainsi faciliter la perte de poids !

Betterave
En jus, la betterave crue est connue pour améliorer les performances physiques, activer l'absorption des nutriments liposolubles tels que la vitamine E et faciliter l'élimination des toxines du foie.

Choux de brocoli
Le brocoli contribue à désintoxiquer le foie à condition de vous concentrer sur la consommation du chou (ou de la tête selon votre région d'origine).

Chou vert
Base de la cuisine méridionale, le chou vert cuit à la vapeur aide votre corps à éliminer les excès de cholestérol et permet de faire fondre les poignées d'amour.

Epinard
L’épinard est un modérateur d'appétit naturel utilisable partout dans vos salades, dans vos jus verts ou dans vos omelettes.

Graines de tournesol
En complément dans un régime ou en remplacement des amandes, les graines de tournesol contribuent au processus de libération des graisses (lipolyse), stimule le bon fonctionnement cardiaque et celui-ci des artères.

Patate douce
Alliée de votre teint, la patate douce apporte les éléments essentiels pour vous donner bonne mine et un petit coup de fouet en cas de fatigue.

Pomme de terre
Consommée froide, la pomme de terre contribue à l'oxydation des graisses.

Poudre de cacao
La poudre de cacao, la forme brute et non transformée de la poudre de cacao, est un excellent moyen de combattre le ballonnement et d'insérer plus de fibres dans votre alimentation tout en calmant simultanément les envies de chocolat.

Tomate
La tomate est un soin de beauté puisqu'elle permet de prévenir les imperfections et infections de la peau. Ce fruit est permet également de lutter contre les ballonnements.

 

Publié par 4 commentaires

L’eau et les liquides détox

L’eau reste le meilleur allié pour purifier le corps. Si vous arrivez à boire au moins 1,5 litre d’eau, vous partez sur un bonne base. C’est un façon simple de détoxifier son organisme sans se ruiner. Vous ne savez pas comment procéder ? Suivez le guide !

Back to basics !

65% de notre corps est composé d’eau et nous avons besoin d’un apport journalier d’environ 2,5 litres par jour dont environ 1 litre est apporté par les aliments et 1,5 litre par les boissons. Boire 1,5 litre par jour est donc très impactant et si facile à mettre en place ! L’eau du robinet est un bon début. Je vous conseille de changer régulièrement d’eau si vous préférez l’eau en bouteille pour varier vos apports en oligo-élements et minéraux.

eauverrebouteilleL’essentiel est de boire de l’eau à température ambiante. Les produits trop froids freinent la digestion voire l’absorption des nutriments. L’autre point important est de boire régulièrement tout au long de la journée. Les oligoéléments et des minéraux contenus dans l’eau ont ainsi plus de faciliter à être absorber par le corps. Il existe de nombreuses applications pour vous rappeler de boire de l’eau, choisissez la votre !

5 detox waters

Si vous êtes comme moi, vous préférez une eau aromatisée. Testez la detox water. Il vous suffit de couper un fruit et/ou un légume de votre choix et de le plonger dans l’eau. Préférer un fruit ou un légume frais et de saison pour optimiser les bienfaits de la boisson. Attention : ne rajoutez pas de sucre pour autant pour éviter toute prise de sucre inutile.

Voici quelques recettes faciles : partez sur 1 litre d’eau  et plongez-y un fuit (pour les petits et la moitié pour un gros type orange) coupé en tranches puis mettez votre bouteille au réfrigérateur durant au moins 4 heures avant de consommer l’eau.

waterdetox

  1. Traiter la constipation : fraise + kiwi
  2. Faciliter la digestion : concombre + menthe
  3. Renforcer le système immunitaire : orange + myrtille
  4. Accompagner un régime de perte de poids : pomme + cannelle
  5. Gagner en tonus : citron + basilic

Dans mon prochain article, vous trouverez une liste de fruits et légumes ainsi que leurs vertus pour vous aider à trouver les aliments à mettre dans votre eau.

Le thé détox

Sinon, il y a encore le thé pour purifier votre corps… Les vertus du thé sont connues depuis des millénaires. Le thé noir, blanc, ou vert et sous toutes ses formes a une action bénéfique pour le fonctionnement de votre cœur et de vos artères ou encore pour lutter contre le stress. 

Si votre sommeil est fragile, attention à votre consommation de thé. La théine et à la caféine contenus dans le thé vert ont des effets excitants. Par ailleurs, le taux de fer des gros consommateurs de thé est assez bas. En fin de journée, il est préférable de vous orienter vers les tisanes d’aubier, de tilleul et de pissenlit connues pour leur effets diurétiques, laxatives et digestives. 2 tasses de thé par jour suffisent  !  Une tasse le matin et une tasse le soir durant 7 jours minimum apportent déjà des effets notables.

herbal-tea-detox

Le thé vert est une excellente source d’antioxydants. Il contribuera à maintenir votre capital cellulaire et notamment celles de votre cerveau, à  maintenir votre ligne ou encore la stabiliser votre taux d’insuline dans le sang.  Le thé blanc aide à déloger la graisse abdominale (lipolyse) et contribue à bloquer l’assimilation des graisses dans les cellules adipeuses (adipogenèse). Il est aussi généralement bien tolérer par les personnes souffrant de maladie digestive.

A vous de tester votre liquide détox en 15 jours vous retrouverez équilibre, souplesse et énergie !

A très bientôt !